La rencontre avec Benoit Héry

Benoit Héry a répondu à nos questions sur le Cloud Branding nous vous proposons de les découvrir! 

 

La rencontre avec Benoit Héry  dans Cloud Branding capture-decran-2012-12-11-a-17.40.11-202x300

Pierre Kalaijian : Nouveaux concept, nouvelles tendances ? Phénomène de mode ? Réenclenche un processus de marketing dynamique ? Plus ciblé mais partie prenante ou influencé. Cloudbranding = marque = trésor absolu de l’entreprise.

 

 

capture-decran-2012-12-11-a-17.44.55-199x300 dans Cloud Branding

 

Biographie Benoit Héry :

Responsable de communication au CNED, rôle du consulat auprès de président et de membre généraux, ASPE et vice versa communication = agence de conseils, Caligary belleville, création Grey qui devient G2 Paris et obtient la présidence et en 2011 fonde le Cabinet agence de conseil en communication et marketing qui accompagne les entreprises.

 

Nouveaux rapport marque consommateur ? Pouvoirs dont dispose chacun ?

Il est évident qu’il y a un nouveau rapport dans la façon dont on considère les choses. Pendant longtemps chacun dans une boite assez fermé ou on séparé les deux dans des disciplines particulières. Maintenant changement sur la perception de la marque, des services et des produits. On a plus une somme d’acteurs séparés dont les rapports ont changés. Désormais la marque est un acteur physique. Le consommateur est devenu un individu consommateur. Le consommateur est au centre du dispositif, la on avant on y considéré la marque. Le rapport s’est donc inversé et le rapport entre l’un et l’autre est équivalent. Donc la marque est importante et l’entreprise va gérer ses rapports en fonction de cela.

 

Le consommateur en est encore un en rentrant chez lui est-ce que c’est du au web 2.0 ?

Le web a accéléré les prises de décisions, le point de vue des gens et fait rentrer les consommateurs à tous les niveaux. Consommateurs plus individualistes et plus unis que jamais avec le web.

 

Le branding présente-t-il une nouvelle réponse ?

Oui c’est une réponse. Plus qu’un mot le branding est fondamental. Pendant longtemps on s’est attaché à faire connaitre les produits, faire percevoir que le produit était bon, c’étais donc le principe des marques. A un moment donné on a besoin de savoir lequel produit est le meilleur du coup la marque s’est développée pour parler du produit donc émergence des marques en guise de signe rassurant, de confiance envers un produit, pour qu’on puisse se positionner dans nos achats (« c’est telle marque donc c’est bien »).

La mondialisation entraine que la marque s’exprime dans une surface plus vaste donc sa entraine une urgence de réunir la valeur fonctionnelle, reconnaissance de l’entreprise pour celle-ci = cloudbranding (gens, produits, services). Exemple de Monoprix

Développement durable (exemple: péniches a Paris, train etc.) pour réenchanter le consommateur car c’est mieux que des camions qui polluent pour nous livrer nos produits. Et packaging qui porte le visage de la marque = fait que des marques durent dans le temps.

La marque n’est plus au centre de nos jours, c’est le consommateur.

Exemple : BNP Parisbas qui accompagne les gens dans un monde qui change : c’est nettement mieux que HSBC qui communique sur le fait qu’il a des banques partout dans le monde (on s’en fou de ca).

Apple = logique différente, logique d’enfermement.

 

Pour avoir une ADN la marque doit-elle forcément faire un contenu de marque ?

Aucune idée.

Le cloudbranding a une vision cohérente et durable de la marque. La marque a donné le pouvoir au vendeur de communiquer avec le consommateur en dehors des points de ventes avec Twitter par exemple. Désormais on vend du service : avant, pendant, après. Accompagner le client au quotidien donc la marque peut se démultiplier.

Tout est devenu contenu, jusqu’à l’individu lui-même. Tout propos tenu par la marque est contenu.

 

Comment est né le principe de marque co-construite et open source que vous définissez dans votre livre ?

Open source = capacité que les marques de logiciels ont laissé leur ligne de codes accessible aux consommateurs pour pouvoir faire progresser tout le monde.

 

capture-decran-2012-12-11-a-17.46.27-300x208

 

Vous pensez que les réseaux sociaux peuvent aider le consommateur ou la marque à créer un produit ou un service ?

Sa s’écoute au même titre qu’une conversation ou une étude. Demande juste plus de finesse. Chaque marque a son propre écosystème (certaine marque parle de réseaux sociaux comme son premier sujet d’autre non). Chaque marque doit rien refuser de tout cela mais doit trouver un équilibre.

 

« Big datta », « undermarketing », « marketing du vrai » terme de votre livre à expliquer ?

Big datta= capacité que l’on a à produire en temps réel un certain nombre de données (exemple : on consomme tel produit à tel moment par exemple il pleut on va consommer une soupe plutôt qu’une glace). C’est plus que prédictif, c’est vivre au rythme du comportement des gens.

Nos métiers ne seront ni papier, ni créatifs, ils seront tout sa à la fois avec de l’informatique.

Il faut être capable sans cesse d’apprendre les techniques pour délivrer les messages les plus propres.

Big datta= avant base de données ou marketing direct.

 

Qu’est ce que le cloud attitude ? En quoi ça influence sur les futurs métiers de la communication ?

Le cloudbranding est né d’un constat. Jamais les marques n’ont été autant au centre de la société. Aujourd’hui on est capable de faire le portrait d’un individu qu’avec les marques qu’il porte sur lui. Les individus s’expriment à travers les marques. Nous sommes tous logotypés.

La preuve : la consommation est le premier loisir des français. Tout le système entier n’est que consommation. Nous ne sommes pas en crise mais en révolution.

Nos métiers eux même ont évolués (avec les réseaux sociaux notamment) donc il y a eu un éclatement des messages de la communication, machine infernale négative. Les marques sont à la source d’un système qui doit permettre aux gens de revenir à la base.

 

Comme nous avons pu le voir le monde du marketing et de la communication subissent des mutations. Comment s’y adapter et devenir acteur de demain ?

Demain on ne fera plus les mêmes métiers. On n’a pas fini d’en voir et de changer de métier donc prédire est quasiment impossible car les individus changent et la nature aussi. C’est un état d’esprit qu’on doit avoir, il faut disposer de la plus grande culture générale. C’est un métier où on ne dort jamais, tout est source de réflexion et d’idées. La marque restera en tout cas un sujet central dans notre société. La marque est l’affaire de beaucoup de monde. La marque s’exprime donc tout en haut, elle est celle qui exprime la stratégie de l’entreprise. La palette de métier n’a donc pas finie d’augmenter.

Après la conférence, Benoit Héry nous a fait l’honneur de signer quelques autographes et participer au cocktail organisé par les MCS2 de l’Iseg Bordeaux.

capture-decran-2012-12-11-a-17.51.47-300x200

Suivez nous facebook-icon-150x150   twitter_icon43-150x150

Le Cloud Branding par Benoit Héry

Bonjour à tous,

Comme vous le savez nous avons assisté à la conférence organisé par les MCS2 de l’Iseg Bordeaux à propos du Cloud Branding avec Benoit Héry.
Vous n’avez pas pu vous libérer pour cet événement le 5 Décembre? Ne vous inquiétez pas, voici quelques vidéos avant de vous dévoiler le contenu complet de la conférence!

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

 

N’oubliez pas de nous suivre :  Le Cloud Branding par Benoit Héry  dans Cloud Branding facebook-icon-150x150  twitter_icon41-150x150 dans Cloud Branding

12

Youriniglirimirnaglu |
Rencontreinternet |
Irvanvire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mouchine
| Aïda In Wonderland
| Redghost